CONSEIL DE MACS

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le
Président perd ses nerfs

Débat
peu agréable au conseil communautaire du 14 janvier. Indépendamment
des sujets traités le Président a donné une image
peu flateuse du débat démocratique. Certes les opposants
ne sont que 4 (presque des ortolans comme dirait Mr Emanuelli ) mais ce
n’est pas une raison pour les traiter en quantité négligeable,
discuter avec son voisin pendant leurs interventions ou leur dire que
leurs prestations sont minables. Libre à Mr Kerrouche de le penser,
mais le Président de MACS se doit à l’impartialité
en séance: il y a des règles qui distinguent les démocraties
des régimes autoritaires

LA
LGV

Nous
avons reçu plusieurs réaction à la suite de notre
interogation sur la LGV: nous publions ci-dessous l’une d’elles qui nous
semble très pertinente:

” Je suis surpris que vous accordiez au représentant de RFF
une quelconque crédibilité en ce qui concerne des accords
bi-latéraux passés entre la France et l’Espagne à
une époque où son poste n’éxistait pas. Quoi qu’il
en soit l’Espagne à déja réalisé ses engagements
avec l’argent de l’Europe et dans une édition récente du
journal Sud-Ouest j’ai pu lire quelle s’engageait à modifier l’ensemble
de son réseau férré pour le rendre compatible avec
le réseau Européen. En réalité chacun des
pays attendait que l’autre fasse le premier pas; les Espagnols ont tirés
les premiers ce qui met la France en demeure de réaliser sa part
des accords.

La méthode n’est peut-être pas très élégante
mais on doit reconnaitre qu’elle a le mérite du pragmatisme car
ainsi la France fera l’économie de la construction d’une gare à
Hendaye, car il me parait impensable qu’il y ait 2 gares modernes espacées
d’environ 1,5 Km de part et d’autre de la Bidassoa pour recevoir la LGV.

Pour votre information je souhaite vous parler d’un autre accord bi-latéral
passé entre la France et l’Epagne. Il concerne une autre traversée
des Pyrénnées par le tunnel routier du Somport. Le tunnel
à été modernisé conjointement par les 2 pays
avec l’argent que les Espagnols ont reçu de l’Europe. Par contre
coté Espagne la route d’accès est une deux fois 2 voies
flambant neuve toujours payée par les fonds Européens, alors
que du coté Français l’on ne trouve qu’une départementale
vaguement aménagée, ce qui fait perdre une très grande
partie de l’efficacité de cette traversée.

Face à ces 2 accords bi-latéraux la France trainait les
pieds remettant de plus en question l’honorabilité de sa signature.
La décision a donc étée prise de réaliser
la LGV pour la plus grande satisfaction des Espagnols et ce n’est pas
les criailleries de quelques ploucs arriérés, ni les déclarations
déplacées du représentant de RFF qui y changeront
quoi que ce soit.

Il es plus facile à tous les points de vue de construire une ligne
LGV à travers le département des Landes que de relier le
tunnel du Somport au réseau autoroutier français.

Tout cela relève de la Haute Politique Internationnale et économique.”

Zwingi

Quel
rôle pour les députés ?

Les Français leur confient des milliards d’euros d’argent
public, les budgets de l’État et de la Sécurité
sociale passent dans leurs mains et, pourtant, les députés,
quoique au cœur de la problématique des deniers publics, sont
depuis longtemps les grands absents du contrôle de la dépense

lire
la suite

sur le site de l’IFRAP

PISCINES:
nous ne sommes pas les seuls à subir les investissements inconsidérés:
mais ce n’est pas une consolation.

Un lecteur nous transmet cet extrait de la revue des maîtres nageurs:

Lire
l’article

Très
bon article dans le Journal des Propiétaires de la Côte
Sud des Landes
sur notre association :
lire l’article

Le site du journal :http://www.journaldesproprietaires.fr

Un autre article
sur le prix du repas scolaire à Hossegor, des prestataires extérieurs
sont donc valables ? :
lire

REUNION
MACS INITIATIVES

MACS
INITIATIVES se réunira le vendredi 22 janvier 2010 , de 17 à
19 heures au Bar Restaurant LE ROND POINT à HOSSEGOR. Vous pouvez
y participer.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »