LES FINANCES DE MACS

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Analyse
financière des comptes administratifs 2009 de MACS et D.O.B. 2010 ( Documents
d’Orientation Budgétaire)

Comptes administratifs 2009 :
Par rapport aux réalisations antérieures, on enregistre une croissance
des dépenses de fonctionnements supérieure à celle des
recettes ce qui conjugué avec un fort niveau d’investissement (12
m€) entraine une baisse à environ 2 400K€ du Fonds de roulement
et un endettement (hors BA) qui s’établit vers les 14 m€.

Les résultats de fonctionnement en baisse continue, malgré l’augmentation
des impôts, sont de nature à limiter les possibilités d’investissements
futurs.

Les postes à l’origine sont essentiellement :
-Les charges de personnel (30%)
-Les autres charges de gestion (4%) avec de fortes poussées des postes
du SITCOM, du Conservatoire des Landes (en dépassement budgétaire),
d’Aygueblue (1089k€) et des subventions aux associations (en dépassement
budgétaire).

DOB 2010 :
Les prévisions font état d’une forte hausse des dépenses
de fonctionnement (6,7% sur BP 2009) provenant des charges de personnel (12.5
% sur bp 2009) et autres charges de gestion (13% sur bp 2009) avec de nouvelles
augmentations significatives du SITCOM , du conservatoire des Landes, Logements
sociaux, CIAS, Aygueblue (1890 K€), et l’ apparition du pôle
culinaire dans le budget de fonctionnement pour 250K€ qui alimenteront
le Budget Annexe dont les investissements de construction s’élèvent
à 3 400 K€.

A noter la baisse de l’atténuation des produits de la TPU versée
aux communes de MACS, poste qui pourrait encore évoluer en raison du
projet d’ allocation d’une partie de ces produits au financement
du pôle culinaire. Là on peut dire, et c’est une réalité
que la TPU versée aux communes par MACS diminue !!!!.
Les investissements, y compris RAR s’élèveraient à
12 m€ avec notamment des efforts de 1 420k€ sur la voirie, 1 700k€
pour les pistes cyclables, 2 330k€ d’investissements divers et 6
300k€ de RAR. Les investissements des Budgets annexes ne sont pas comptabilisés
(Aygueblue, Cuisine, ZA, etc.)
Les recettes n’étant pas données il est difficile de déterminer
l’impact de ces dépenses sur la situation financière de
MACS qui verra son endettement augmenter davantage et qui prévoit une
nouvelle augmentation des taux des impôts ménages d’environ
7.5%, ce qui avec la prise en compte de l’augmentation des bases atteindra
environ 9 % pour les contribuables de MACS. La pression fiscale exercée
par l’ensemble des collectivités du territoire qui augmentent aussi
leurs taux devient forte.

A titre indicatif une simulation avec un niveau de recette est produite sur
le document d’analyse, ci-après.

A titre d’exemple, ci-dessous l’évolution de la fiscalité de MACS
de 2008 à 2010

et ce n’est pas tout et pas fini: ajouter les taux du département, de différents
syndicats, de votre commune !… à vos porte-feuilles.

Le dernier Conseil communautaire, le 4 mars a une nouvelle fois été
l’occasion d’afficher l’énervement du Président, tendu et souvent
crispé, qui maîtrise de plus en plus mal sa fonction. Il a en effet
le droit d’être agacé par certaine questions ou remarques mais
il a le devoir de rester calme et l’interdiction de manifester du mépris
à l’égard de ses opposants .
La séance a parfaitement illustré ce que nous présentons
ci-dessus. Comme d’habitude les chiffres ont été lus, alors que
du matériel de projection était en place et permettait d’espérer
la projection des différents éléments, mais le public n’en vaut pas la peine!

La projection était uniquement destinée à nous montrer
que, certes les impôts communautaires vont augmenter de plus de 8%, mais
les taux comparés au reste de la France restent parmi les plus bas. Ce
qui ne signifie rien puisque les bases ne sont jamais les mêmes.

Et surtout, l’orateur n’ a montré que le graphique des taux locaux de
la TP; Ce qui était bien, mais incomplet et pas satisfaisant
du tout sur le plan intellectue
l. Car la présentation des graphiques
des autres taux (TH, TF), ceux des taxes prélevées auprès
des ménages, aurait fait apparaitre une situation
défavorable
, les montants de MACS étant bien supérieurs
aux moyennes , et donc leur présentation aurait été défavorable
aux arguments déployés, avec classe, pour justifier les augmentations
futures.(voir ci-contre)

Comparaison des impôts locaux en 2007: en bleu la moyenne nationale, en rouge le taux
de MACS;
Premier graphique Taxe d’Habitation, deuxième graphique Foncier Bâti,
Troisième graphique Foncier Non Bâti, Quatriéme graphique
Taxe Professionnelle.
Malgré le brio du Vice Président chargé des finances:
les faits sont tétus
et ce n’est pas très intellectuellement
honnête(pour être poli) de ne présenter que ce qui arrange,
avec une attitude triomphante.

Autre sujet abordé: une étude de faisabilité sur
la liaison de contournement à créer entre Labennes et Soustons.
Nous y reviendrons dans notre prochaine lettre.

Notons aussi le lancement de réalisation des pistes cyclables (1 700
k€) sur un axe Nord-Sud “européen”, sans que ce projet
fasse l’objet de la moindre concertation avec la population et les associations:
toujours la même dérive technocratique et l’absence de véritable
démocratie.

L’année dernière la Région Aquitaine avait attribué une subvention de 1 M€
pour combler la moitié du déficit de Aygueblue. Cette année,
elle ne renouvelle pas sa subvention….C’est donc à cause du déficit
de Aygueblue que les impôts augmentent-ils de plus de 8% ?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »