l’autre journal

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Messieurs les élus la pollution est là – aujourd’hui, à nos portes, dans la maison MACS

Les réseaux d’égouts, qu’ils soient unitaires ou séparatifs, sont inadaptés, saturés et tous sont polluants. OUI OUI si rien n’est fait nos belles plages Landaises, nos lacs calmes, ne seront plus que des égouts à ciel ouvert et les baigneurs iront voir ailleurs si l’eau est plus bleue, plus claire et non toxique pour eux et leurs enfants. Les taxes d’été auront disparues, les locations vides les restaurants sans client de même que les hôtels et les campings.

Il en va de l’économie de toute notre région qui vit essentiellement du tourisme

Il est facile de vouloir créer des pôles de toutes sortes : danse, musique, arts plastiques, glisse extrême et j’en passe et des meilleurs. Il est vrai que ces équipements serviront au autochtones que nous sommes mais si ils sont chômeurs ou indigents qui paiera ???

Des golfs des piscines à vagues ou non des offices de tourisme plus beaux les uns que les autres, des pistes cyclables enfin tout pour nos chers touristes.

Attention nous avons un territoire que tout le monde nous envie, ne le détruisez pas pour des chimères dites économiques. Il est plus facile d’occulter la pollution due au manque d’investissement que d’affronter les réels problèmes.

Je vous le demande prenez dès aujourd’hui les mesures qui s’imposent : demain il sera trop tard et alors refaire le chemin qui ramènera les touristes sera des plus durs.

Votez des budgets afin que soient lancés dès cette année les travaux qui sont une priorité : le trait de côte, les stations d’épuration, les réseaux d’égouts, le port, le lac, les zones humides et bien sur les plages.

Nous avons vu fleurir partout de nouveaux immeubles de nouveaux lotissements de nouvelles zones artisanales mais point de nouvelle stations d’épurations POURQUOI ??

Je laisse méditer le lecteur, il saura à qui est la faute si une telle prévision se produit alors gare aux décideurs qui n’auront pas prévu !!!!!

Le Président

Richard ROUVRAIS« LA NECESSITE DE SAUVER LE LAC D’HOSSEGOR »

LES PROBLEMES DU LAC : ENSABLEMENT ET POLLUTION

L’AFFAIRE DE TRAITEMENT DES EAUX USEES…

Quelques courts extraits de réunions

Que dit le service de police des eaux : « le courrier envoyé par la Police de l’Eau aux collectivités début novembre fait suite à ce constat des capacités nominales atteintes et dépassées sur les stations d’épuration de la Pointe et de Griouat. Pour la station d’épuration de Griouat, elle explique qu’au vu des résultats d’auto surveillance, il va être difficile de ne pas classer cette station comme non conforme vis-à-vis des équipements, malgré le respect du niveau de rejet.

La définition de premiers travaux permettrait peut-être d’éviter cette situation… » - Il est dit lors des réunions : « qu’un classement non conforme des rejets dans le milieu naturel aurait une incidence sur la prime à l’épuration et pénaliserait encore plus les collectivités…

Et que répondent les responsables officiels : « Une réponse sera faite en mars 2015 afin de lui préciser les premiers travaux d’urgence qui pourront être engagés… » - C’est-à-dire juste avant les élections cantonales dans lesquelles la plupart des acteurs sont engagés ?

Prise de parole d’un intervenant qui explique que : « la prise de conscience de la problématique globale sur l’ensemble du bassin versant du Bouret et du Boudigau qui ressort de cette réunion est un point positif mais qu’il est nécessaire, malgré les contraintes économiques d’arriver à mettre en oeuvre des actions significatives pour permettre une amélioration de la qualité des eaux… »

- Formidable langue de bois diplomatique… On se croirait au Sénat ! Et la pollution du lac ?

DANS L’URGENCE, LE « GRENELLE DU LAC » EST ANNONCE !

Les critiques concernant le lac, de plus en plus pollué et de plus en plus ensablé, fusent de partout… et les élections cantonales approchent… alors dans l’urgence on va créer un nouveau groupe de réflexion : Un comité participatif ! Un de plus pourrait-on écrire… Une vraie mise en scène pour plus de « clarté », plus d’information, plus de participation… A suivre.

La photo d’Isabelle Louver du journal Sud-ouest montre les élus (on croirait un conseil des ministres) en train de parlementer pour créer des comités plus techniques qui devront trouver des solutions à la fois pour la pollution des eaux et pour enlever le sable du lac… Ah les comités et les commissions

ALERTE AUX ELUS ! LA POLLUTION VA NOUS DETRUIRE

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »