NOUVEAUX JOURNAL 06/2015

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Une maladie endémique frappe la totalité de nos

élus. Cette découverte récente du laboratoire

d’analyse sur les maladies du pouvoir vient de faire

cette révélation.

En effet tout être humain vit dans la société comme un

chacun et essaye de s’insérer dans celle –ci afin de

trouver la place qu’il lui convient.

Mais alors un jour sans qu’il y prenne garde ses idées

politiques le rattrape il commence à rejoindre des

femmes et des hommes comme lui qui sont déterminés

à faire changer cette société en mieux. (Liberté

Egalité Fraternité) Là nous y sommes.

Un jour il décide que pour faire appliquer ses idées la

seule façon est d’être élu.

La maladie qui était l’attente commence à se

développer certains symptômes apparaissent. Il serre

des mains à des gens qu’il ne connait pas peu importe.

Il parle avec un peu plus d’emphase mais il ne parle

plus que de politique.

Enfin ça y est son parti son groupe ses acolytes lui

propose de faire campagne pour changer le monde.

Alors là le roi n’est pas son cousin sa tête enfle ses

paroles sont ampoulées son apparence physique s’en

trouve modifier. Nous atteignions là la phase critique

que va être exponentielle et qui sera définitive si il est

élu.

Le pire est arrivé il vient de gagner les élections la

maladie ne pourra que croitre et nous allons observer

tous les symptômes du virulus électoris

Son attitude se modifie ses proches sont mis sur la

touche ses amis d’y hier ne sont que quantité

négligeable. Ses belles idées ne sont que du passé mais

par contre il explique à qui veut l’entendre que le

futur qu’il a décidé ne pourra qu’être meilleurs pour

notre collectivité. Toutes les bonnes résolutions qu’il

prônait n’ont plus cour. Il est sourd et n’entend rien

des demandes des électeurs il est aveugle et ne voie

rien de la situation économique et sociale qui

l’entoure il vote des budgets pharaoniques que

personne n’a demandé.

Il est grièvement atteint et doit faire l’objet de

surveillances.

Le seul remède pour détruire ce virus est d’être battu

à plates coutures.

Encore que certains virus résistent et amènent le

sujet à se représenter soit sur d’autres élections soit

sur les mêmes.

Pourtant le fait d’être élu n’est qu’un statut social

dans la collectivité dont le but est de représenter les

électeurs dans leurs choix et leurs envies.

Bon vent cher élus de tous poils et méditez cela vaut

le coup !.

BILLET D’HUMEUR (HUMOUR) : LE

RISQUE DE VIRUS DES ELUS

Nous sommes nombreux à nous demander :

alors, on en est où ?

Le Golf de Tosse, la Vague artificielle qui vogue

de Soustons à Saint Geours, le Centre

Commercial AUCHAN à Atlantisud, Le nouveau

Centre Leclerc-Briconautes à Capbreton, ….

Pour le golf comme pour la vague, au même

point en somme. Les porteurs ont compris

l’hostilité de la population à leurs projets. Les

débats, instruits par les citoyens eux-mêmes, sont

clos et les études en cours n’apporteront rien de

plus. La mascarade de concertation sur le golf

s’enlise, les études sur la vague tardent à venir

alors même que le Conseil Général nous

annonçait le début des travaux au printemps…

On s’affaire en coulisse, et nous, on attend… On

attend que le nouveau président du Conseil

Général prenne une décision:

- S’entêter, seul contre tous.

- Chercher des solutions de repli, un échappatoire

pour ne pas perdre la face.

- Retirer ses projets devant le fait accompli,

naturellement.

Auchan à Atlantisud ? Inserré de force pour

occuper cette zone désertique entre le centre

Leclerc de Tyrosse et les Centres commerciaux

de DAX, la MACS semble trouver des solutions :

Transport gratuit depuis Capbreton et Tyrosse

pour les clients potentiels ??? Le permis de

construire serait sur le point d’être acquis !

Ce projet répond-il aux besoins pressants de la

population ou à d’autres intérêts plus particuliers

qu’on préfère occulter ?

Une mascarade quotidienne de la démocratie

prise en otage.

Voici la triste

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »